•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un anticancéreux guidé jusqu'au foie

Des métastases
Des métastases
Radio-Canada

Des travaux menés à l'École polytechnique de Montréal s'avèrent prometteurs pour le traitement du cancer.

En utilisant un appareil d'imagerie par résonance magnétique (IRM), le Pr Sylvain Martel et ses collègues du Laboratoire de nanorobotique sont parvenus à guider, à travers le système sanguin d'un lapin, des microtransporteurs chargés d'une dose de doxorubicine, un médicament utilisé pour combattre le cancer, jusqu'au foie de l'animal. Le médicament a ainsi pu être libéré avec succès.

Les microtransporteurs sont des particules de polymère biodégradable d'un diamètre de 50 micromètres, soit un peu plus minces qu'un cheveu.

Une dose d'agent thérapeutique, la doxorubicine en l'occurrence, ainsi que des nanoparticules magnétiques y ont été encapsulées. Ces dernières, agissant comme de minuscules aimants, ont permis à un appareil d'imagerie par résonance magnétique adapté de guider les particules à l'intérieur des vaisseaux sanguins jusqu'à un organe ciblé.

Durant les expériences, les particules injectées dans le système sanguin ont suivi un parcours contrôlé à l'intérieur de l'artère hépatique jusqu'à un des lobes du foie sélectionné préalablement, où le médicament a pu être libéré progressivement.

Le détail de ces expériences in vivo est publié dans la revue Biomaterials .

Cette percée ouvre la voie à d'éventuelles améliorations de la chimio-embolisation, un traitement actuellement utilisé pour combattre le cancer du foie.

La semaine dernière, des chercheurs américains de l'Université Northwestern annonçaient le recours à des nanodiamants de carbone pour transporter la doxorubicine vers les cellules cancéreuses.

Le saviez-vous?

Statistique Canada estime qu'il y aura en 2010 pas moins de 173 800 nouveaux cas de cancer (au Québec, 45 200). environ 76 200 personnes en mourront ( 20 300 au Québec).

Avec les informations de La Presse canadienne

Cancer

Santé