•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Séismes au Japon : les Canadiens donnent généreusement

japon-seisme-bordel

Le séisme au Japon a laissé des montages de débris sur son passage.

Photo : La Presse canadienne / PC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Croix-Rouge canadienne a recueilli trois millions $ en dons, à la suite du séisme de vendredi dernier au Japon.

Les images bouleversantes qui défilent d'heure en heure à la télévision touchent le coeur des Canadiens, même si le Japon est un pays développé. La porte-parole de la Croix-Rouge, Pamela Aung Thin, souligne que les besoins demeurent grands.

La section japonaise de l'organisme, qui regroupe deux millions de bénévoles, a déjà ouvert 94 hôpitaux de fortune pour venir en aide aux sinistrés.

La directrice de l'organisme Vision mondiale au Québec, Isabelle Depelteau, ajoute que le Japon a besoin d'aide face aux problèmes économiques causés par le séisme, qui a été suivi d'un deuxième tremblement de terre mardi.

Un 2e séisme

Un nouveau séisme de magnitude 6 a été ressenti mardi au sud-ouest de Tokyo, au Japon.

L'épicentre était situé dans la préfecture de Shizuoka, à près de 120 km au sud-ouest de la capitale, selon ce que rapporte la télévision publique NHK.

Le correspondant de Radio-Canada dépêché sur place, Maxence Bilodeau, indique que la terre a tremblé pendant près de trente secondes.

L'Agence de météorologie japonaise précise que les secousses ont été plus fortement ressenties près du mont Fuji. L'hypocentre était à seulement 10 km de profondeur, a-t-elle ajouté.

Aucune alerte au tsunami n'a cependant été lancée, précise l'agence de presse Kyodo.

Le tremblement de terre est le deuxième à survenir en quatre jours au Japon. Un séisme de magnitude 9 a frappé le nord-est du pays le 11 mars , provoquant un important tsunami.

La catastrophe a durement endommagé les réacteurs de la centrale Fukushima-Daiichi implantée dans cette zone, provoquant une série d'accidents nucléaires.

Jusqu'à maintenant, 3373 morts sont confirmés, 6746 personnes sont portées disparues et 1897 personnes ont été blessées, selon un nouveau bilan provisoire officiel de la police nationale japonaise diffusé mardi soir.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !