•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bas-Saint-Laurent attend le budget provincial

Dollar canadien

Le dernier budget ontarien avant les élections provinciales.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En attente du budget qui sera déposé jeudi par le gouvernement Charest, le Bas-Saint-Laurent présente de nouveau plusieurs doléances qui ont déjà été faites par le passé.

Par exemple, le recteur de l'Université du Québec à Rimouski, Michel Ringuet, soutient que l'éducation devrait figurer en priorité dans le prochain budget provincial. Si les frais de scolarité augmentent, il croit essentiel d'ajuster les prêts et bourses afin de maintenir l'accessibilité aux études supérieures.

« Pour l'avenir d'un peuple, c'est vraiment d'en mettre le plus possible dans le développement des compétences de ses gens », dit-il.

De son côté, le président de la Chambre de commerce et de l'industrie Rimouski-Neigette, Frédéric Gauthier, reprend le leitmotiv de ses prédécesseurs sur le prolongement de l'autoroute 20 de Cacouna jusqu'au Bic.

« C'est une attente qui est très, très importante. Que l'argent soit là et que le plan et l'échéancier de l'autoroute 20 soient suivis », lance-t-il.

Quant à la présidente de la Coalition urgence rurale du Bas-Saint-Laurent, Suzanne Tremblay, elle espère que le Plan Nord sera doté de crédits budgétaires.

« Ça nous mettrait sur la piste de ce qui s'en vient pour l'occupation du territoire », précise-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Régional