•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À la défense du développement régional

Michel Lagacé

Michel Lagacé (archives)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les conférences régionales des élus demandent au ministre des Affaires municipales de cesser de modifier les règles de financement des organismes de développement régional.

Récemment, le gouvernement Charest a récupéré 25 millions dans le budget des conférences régionales des élus. Au Bas-Saint-Laurent, la Conférence régionale des élus (CRE) a subi une ponction de 716 000 $, soit 22 % des 3,2 millions de dollars prévus au budget. Le président de la CRE du Bas-Saint-Laurent, Michel Lagacé, affirme que son organisme ne pourra plus soutenir des projets comme le parc du Mont-Citadelle au Témiscouata ou le centre du Mont-Saint-Mathieu dans la MRC des Basques. « Nous n'avons plus la même latitude, la même capacité d'engagement », souligne M. Lagacé.

Les administrateurs de la CRE comprennent qu'ils doivent participer à l'effort collectif concernant les finances de l'État, mais jugent que le gouvernement nuit ainsi aux efforts de la région pour assurer son développement.

La CRE demande un financement stable ce qui lui permettrait d'assurer pleinement son rôle d'agent de développement régional et d'interlocuteur politique auprès du gouvernement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Régional