•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Séisme au Japon : la communauté japonaise d'Ottawa inquiète

Des voitures et des petits avions emportés par le tsunami à Sendai, dans le nord du Japon.

Des voitures et des petits avions emportés par le tsunami à Sendai, dans le nord du Japon.

Photo : AP/Kyodo News

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La communauté japonaise d'Ottawa retient son souffle. Elle fait partie des centaines de Canadiens d'origine japonaise qui tentent désespérément de joindre leurs proches, au moment où des milliers de personnes sont mortes ou portées disparues après le séisme massif d'une magnitude de 8,9 qui a frappé le nord-est du Japon.

La soeur de Christiane Hamelin, originaire d'Ottawa, est à Sendaï, la ville la plus durement touchée par le séisme. Elle se trouvait avec sa conjointe et leur petite fille dans un centre commercial au moment de la secousse. Elles ont réussi à donner des nouvelles via Internet, mais rien depuis le passage du tsunami.

Justin Broomberg est inquiet pour son frère, qui était en train de skier à Nagano lorsque la terre a tremblé. Ce dernier lui a envoyé des messages textes pour dire qu'il était en sécurité, malgré le risque d'avalanche. C'était avant qu'une autre secousse n'atteigne la région.

Des étudiants du Collège Samuel-Genest qui se trouvaient à Sendaï ont eu très peur, mais sont sains et saufs. Ils craignent toutefois les répliques.

Blaise Plant est un musicien originaire d'Ottawa qui vit à Sendaï. Il a décrit la situation via les médias sociaux, en disant qu'il n'y a plus d'électricité, qu'il fait noir et froid. Il a ajouté que des stations d'essence ont explosé, répandant une forte odeur sur la région.

Masawori Araï, le propriétaire d'un restaurant japonais d'Ottawa, a dû annuler son voyage au Japon, prévu la semaine prochaine. Il est sans nouvelles de sa famille, qui vit à Sendaï.

L'ambassadeur du Japon au Canada, , Kaoru Ishikawa, a été très touché par la sympathie exprimée par la communauté internationale.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ambassadeur du Japon au Canada, , Kaoru Ishikawa, a été très touché par la sympathie exprimée par la communauté internationale.

L'ambassadeur du Japon au Canada, Kaoru Ishikawa, a été ébranlé par les images qu'il a vues. Il affirme toutefois que l'esprit combatif des Japonais va les aider à traverser cette immense tragédie et que l'appui de la communauté internationale leur donne de la force.

Le maire d'Ottawa offre ses condoléances

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, a offert ses condoléances aux Japonais et invite la population à faire des dons à la Croix-Rouge canadienne.

Les secours s'organisent

Plusieurs organismes d'aide humanitaire, comme la Croix-Rouge et Global Medic, ont déjà offert leurs services au gouvernement nippon.

Une équipe de chercheurs de l'Université d'Ottawa, spécialisée en génie hydraulique, planifie se rendre au Japon la semaine prochaine pour voir comment les villes côtières ont résisté au tsunami.

Vols annulés

Air Canada a toutefois annulé ses vols vers Tokyo en partance de Toronto et de Vancouver, parce que l'aéroport Narita est fermé. Selon un porte-parole, l'entreprise suit l'évolution de la situation et pourrait annoncer d'autres annulations pour les jours à venir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Régional