•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alerte au tsunami après un séisme de 8,9 au Japon

Des boules de feu géantes s'élèvent d'un incendie dans une raffinerie de Ichihara, dans la préfecture de Chiba, après le séisme qui a frappé la côte nord-est du Japon, le vendredi 11 mars 2011.

Des boules de feu géantes s'élèvent d'un incendie dans une raffinerie de Ichihara, dans la préfecture de Chiba, après le séisme qui a frappé la côte nord-est du Japon, le vendredi 11 mars 2011.

Photo : La Presse canadienne / Kyodo News

Radio-Canada

Un séisme de magnitude 8,9 a frappé le nord-est du Japon vendredi matin, provoquant un tsunami avec des vagues de 4 mètres de haut. Le tremblement de terre a fait au moins 26 morts et 250 blessés, selon un bilan provisoire.

Le premier ministre, Naoto Kan, a estimé que le séisme avait provoqué d'importants dégâts sur de grandes zones dans le nord du Japon. « Certaines centrales nucléaires de la région se sont automatiquement arrêtées, mais il n'y a pas de fuite de matière radioactive dans l'environnement », a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse d'urgence.

Le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano, a annoncé l'envoi de soldats sur la zone touchée pour aider les secours.

« C'est un séisme d'une violence rare et le bilan des dégâts pourrait rapidement s'aggraver », a prévenu Junichi Sawada, un responsable de l'agence japonaise de gestion des incendies et des catastrophes.

Les autorités tentaient d'évaluer le nombre de victimes, et la police a annoncé la mort d'au moins une personne tuée par l'effondrement d'une maison dans la préfecture d'Ibaraki, au nord-est de Tokyo.

Un important incendie s'est déclenché à la raffinerie Cosmo oil à Ichihara, dans la préfecture de Chiba, près de Tokyo.

Le séisme s'est produit à 14 h 46 heure locale, suivi de cinq puissantes répliques en une heure, la plus forte étant mesurée à 7,1.

L'agence météorologique a émis une alerte au tsunami pour toute la côte pacifique du Japon, et le centre d'alerte au tsunami du Pacifique, situé à Hawaii, a fait de même pour la Russie, les îles Marcus et les Mariannes, Guam, Taïwan, l'Indonésie et les Philippines, où les autorités ont fait évacuer les communes situées sur l'est de ses côtes.

Près de 11 000 personnes ont été évacuées sur les îles Kourile par crainte d'un tsunami, alors que des sirènes lançaient le signal de l'évacuation des côtes sur l'île d'Honolulu.

Des employées d'un hôtel à Tokyo se regroupent à l'entrée de l'édifice pendant qu'un fort séisme frappe le Japon.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des employées d'un hôtel à Tokyo se regroupent à l'entrée de l'édifice pendant qu'un fort séisme frappe le Japon.

Photo : La Presse canadienne / Itsuo Inouye

L'alerte a été élargie à toute la côte ouest des États-Unis et du Canada, de la frontière mexicaine jusqu'à Chignik Bay en Alaska.

Ce violent séisme s'est produit à 10 km de profondeur, à 125 km de la côte est, une zone située à 380 km au nord-est de Tokyo. Dans la capitale japonaise, les bâtiments ont violemment tremblé, et les gens sont sortis dans les rues par mesure de sécurité.

Des images télévisées montraient des vagues d'eau boueuse se déversant sur les terres près de la ville de Sendai, drainant des voitures, des débris et des bateaux.

Le tsunami emporte des véhicules sur la côte est du Japon après que l'île a été secouée par un séisme d'une magnitude de 8,9.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le tsunami emporte des véhicules sur la côte est du Japon après que l'île eut été secouée par un séisme d'une magnitude de 8,9.

Photo : La Presse canadienne / NHK TV

Plusieurs incendies ont été provoqués par le tremblement de terre à différents endroits sur la côte nord-est de l'archipel. À Tokyo, à des centaines de kilomètres de l'épicentre, les bâtiments ont été violemment ébranlés.

Le pire séisme qu'ait connu le Japon avait fait 143 000 morts en 1923 à Kanto. À Kobe, en 1986, un tremblement de terre avait causé la mort de 5502 personnes.

Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Incidents et catastrophes naturelles

International