•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une coalition réclame plus de services pour les élèves en difficulté au Québec

École
Radio-Canada
Mis à jour le 

Une nouvelle coalition vient d'être mise en place pour réclamer une meilleure intégration des élèves en difficulté dans des classes régulières.

La Coalition pour une intégration réussie, qui regroupe entre autres des syndicats et l'Association des pédiatres du Québec, souhaite que le gouvernement apporte des solutions à une situation qualifiée d'« inacceptable ».

Pour les membres de ce groupe, l'intégration d'élèves en difficulté d'apprentissage dans les classes régulières ne peut plus se faire sans investissement dans des services d'orthophonie et d'orthopédagogie en milieu scolaire.

« Ce dossier touche la mission même de l'École publique et témoigne de la priorité que représente l'éducation pour la société. Il faut des ressources additionnelles pour répondre aux besoins de tous les élèves et pour soutenir efficacement les profs », a déclaré dans un communiqué Pierre St-Germain, le président de la Fédération autonome de l'enseignement.

Pour de meilleurs soins

La présidente de l'Association des pédiatres, la Dre Pascale Hamel, précise de son côté que les pédiatres sont frustrés quand ils constatent qu'il n'y a pas de services disponibles pour leurs jeunes patients qui souffrent de troubles d'apprentissage.

« Les services étant débordés, tant au public qu'au privé, il y a plusieurs mois d'attente, voire une année même, avant que ces enfants puissent avoir accès à un traitement », explique la Dre Hamel.

D'après Gérald Boutin, professeur titulaire au Département d'éducation et de formation spécialisées de l'Université du Québec à Montréal, l'intégration dans le système éducatif actuel a pris une tournure qui risque de nuire à la mission de l'école.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Éducation

Société