•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pasteur Lezoka arrêté pour une fraude de 1 million $ au Parc Safari

Le pasteur Mwinda Lezoka sort enfin de son mutisme

Révérend Mwinda Lezoka, de l'église de la Communauté chrétienne Béthel de Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Trois personnes, dont le pasteur de l'église évangélique de Béthel de Montréal, Mwinda Lezoka, ont été arrêtées pour fraude par la Sûreté du Québec (SQ), mardi. Elles sont accusées d'avoir fraudé le Parc Safari d'Hemmingford pour près de 1 million de dollars de 2005 à 2008.

Ces transactions illégales totaliseraient 978 000 $.

L'argent aurait été transféré vers des comptes de particuliers et vers la Fondation Actions Béthel du Canada, une communauté chrétienne fondée par le pasteur Lezoka. C'est la comptable du Parc Safari de l'époque, Ruth Eugène, qui aurait réalisé ces transferts illégaux.

Il y aurait eu 37 transferts de fonds électroniques de 2005 à 2008 à partir du compte du Parc Safari.

La direction du zoo a constaté la présumée fraude au mois de mai 2008. Les procédures civiles ont suivi afin de récupérer les sommes détournées, procédures qui ne sont toujours pas terminées en date d'aujourd'hui.

L'an dernier, des paroissiens de l'église du pasteur Lezoka l'ont accusé de leur avoir soutiré près de 1,5 million de dollars, supposément pour des réparations à leur église.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !