•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rapport du BAPE sera rendu public cet après-midi

Pierre Arcand

Le ministre de l'Environnement Pierre Arcand, le 21 janvier 2011

Photo : La Presse canadienne / Clément Allard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre de l'Environnement, Pierre Arcand, va rendre public le rapport du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) sur le gaz de schiste mardi à 16 h à Montréal.

Le BAPE, qui a déposé ses conclusions la semaine dernière, était appelé à donner son avis sur la meilleure façon d'encadrer le développement de l'industrie du gaz de schiste.

Le gouvernement avait 60 jours pour rendre public ce rapport, mais face à la pression publique, il a décidé d'en faire connaître le contenu le plus rapidement possible.

Les opposants, mais aussi l'industrie gazière attendent ce rapport pour déterminer la suite de leurs actions.

Inquiétude des citoyens

Depuis sept mois, l'exploitation du gaz de schiste argileux au Québec suscite une grande controverse.

Très inquiets, des citoyens ne veulent pas d'un puits de forage dans leur voisinage. Ils craignent l'impact de cette industrie sur la qualité de l'eau, du sol et de l'air. D'autres adversaires du gaz de schiste doutent qu'une telle industrie soit rentable ou même nécessaire.

Toutefois jusqu'à présent, le gouvernement libéral de Jean Charest a catégoriquement refusé un moratoire sur l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste au Québec.

Il a cependant confié au mois d'août dernier un mandat spécial au BAPE pour faire la lumière sur cette industrie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !