•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre arme contre le cancer de la prostate

Une prostate
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un médicament déjà approuvé par Santé Canada contre le cancer colorectal et le cancer de la tête et du cou se montre également efficace contre le cancer de la prostate.

Une étude réalisée chez la souris par la chercheuse Bushra Ateeq et ses collègues de l'Université du Michigan montre que le médicament commercialisé au Canada sous le nom d'Erbitux agit sur la sécrétion d'une protéine présente dans certains types de cancers de la prostate agressifs.

Selon les auteurs de cette étude publiée dans le magazine Science, cette nouvelle connaissance mènera à tester ce médicament sur les humains.

Au Canada, environ 24 600 hommes apprendront qu'ils sont atteints de ce cancer cette année et 4300 en mourront. En outre, un tiers de ces cancers sont de type agressif et à forte croissance. Un diagnostic et un traitement précoces sont des facteurs clés pour améliorer la survie.

Quelques détails

Les chercheurs ont découvert que le fait de bloquer une protéine appelée SPINK1, fortement exprimée dans environ 10 % des cancers de la prostate, peut réduire la croissance tumorale chez la souris. Cette protéine présente l'avantage, lorsqu'elle est sécrétée, de se trouver à l'extérieur des cellules et de devenir une cible plus facile pour les thérapies.

La plupart des autres cibles portées par les cellules cancéreuses sont intracellulaires et ne peuvent donc être atteintes par des anticorps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !