•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

150 millions $ de plus pour les aînés au Québec

Infirmière

(archives)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Québec investit 150 millions de dollars cette année pour améliorer les services et les soins aux aînés. Cette somme grimpera à 200 millions de dollars par année à partir de l'an prochain.

Jeudi matin, le premier ministre Charest a expliqué en point de presse que le vieillissement de la population était un phénomène qui progressait rapidement dans l'ensemble des pays industrialisés et auquel il fallait se préparer adéquatement.

Soulignant que vieillir est loin d'être une mauvaise chose, Jean Charest a réitéré l'engagement de son gouvernement à améliorer la qualité des soins et des services publics offerts aux aînés.

Pour ce faire, Québec entend concentrer ses efforts sur quatre actions particulières :

  • Augmenter et améliorer les effectifs et les services de soutien à domicile pour les personnes âgées et les aidants naturels.
  • Fournir davantage de services et d'assistance aux personnes âgées en convalescence, afin de favoriser leur retour à domicile à leur sortie de l'hôpital plutôt que de les placer dans des unités de soins de longue durée.
  • Accroître les capacités d'hébergement pour les personnes en perte d'autonomie ou qui doivent être admises dans des centres de soins de longue durée.
  • Augmenter les ressources financières dévolues à l'application des recommandations du rapport Bergman sur les effets de la maladie d'Alzheimer et les mesures à adopter face à cette maladie qui touche un nombre sans cesse grandissant de personnes âgées dans les sociétés industrialisées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !