•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les toiles d'araignée sont plus résistantes que le Kevlar

Une toile d'araignée

Une toile d'araignée

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Une étude allemande publiée ce mois-ci dans la revue Biophysical Journal permet de mieux comprendre la composition des toiles d'araignée et leur incroyable résistance.

« Les fibres de soie présentent des propriétés mécaniques spectaculaires. Elles possèdent une force comparable à l'acier, une résistance plus importante que le Kevlar et une densité plus faible que le coton ou le nylon », explique la Dre Frauke Gräter, de l'Institut des études théoriques de Heildelberg, en Allemagne, qui figure parmi les auteurs de cette étude.

De précédentes études avaient déjà montré que les fibres des toiles d'araignée sont constituées de deux types de composants : un premier, mou et amorphe, et un second, solide et cristallin.

Pour mieux comprendre ces propriétés mécaniques, les chercheurs allemands ont mis au point des simulations informatiques de la structure des fibres et de leurs deux composants.

Ils ont alors découvert que les segments mous et amorphes étaient à l'origine de l'élasticité de la soie et que ceux-ci permettaient de mieux répartir la tension sur les fibres. La solidité dépendrait de son côté de la quantité de composants cristallins.

« Nous avons déterminé qu'un arrangement en disques des sous-unités amorphes et cristallines était plus performant qu'un arrangement en parallèle ou au hasard, suggérant un nouveau modèle structurel pour la soie », a précisé la Dre Gräter.

Cette étude pourrait être utile pour une fabrication plus efficace de fibres de soie synthétiques.

Animaux

Science