•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Charlottetown met le cap sur la Libye

NCSM Charlottetown

Le Charlottetown quittant Halifax.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

La frégate transportant 240 militaires canadiens a quitté Halifax, mercredi, pour effectuer une mission au large de la Libye.

Le marin et leurs familles ont eu moins de 24 heures pour se préparer à partir. La plupart des militaires étaient accompagnés de leurs conjoints et enfants lorsqu'ils sont arrivés au quai de la Marine canadienne, à Halifax, en matinée.

Plusieurs parmi ces militaires, dont Mélanie Pilon et Patrick Leduc, sont heureux de partir à l'aventure. « Je suis excitée. C'est pas mal de stress. C'est 24 heures. Ils nous ont avertis comme à la dernière minute », indique Mélanie Pilon. « Je suis content de partir aller porter de l'aide aux gens qui en ont besoin », ajoute Patrick Leduc.

Pour ceux qui sont restés sur le quai, comme Heather Neil, mère de deux jeunes enfants, le départ de son mari est difficile. Elle dit qu'elle n'est pas très contente, mais qu'elle est très fière que son mari participe à cette mission, même si elle ne sait pas vraiment ce qu'il va faire en Libye.

Frégate CharlottetownAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les militaires faisant leurs adieux à leurs proches.

Photo : Fernande Devost/Radio-Canada

Le commandant du Charlottetown, Craig Skjarpen, a donné un aperçu de cette mission. Il a souligné qu'il est surtout question d'aide humanitaire, de l'évacuation de Canadiens et peut-être des gens d'autres pays.

Le Charlottetown va rejoindre une flotte internationale qui comprend des bâtiments américains et britanniques.

La mission pourrait changer lorsque le Charlottetown sera dans la mer Méditerranée. S'ils en reçoivent l'ordre, les militaires canadiens pourraient appuyer un possible embargo des Nations Unies sur la Libye.

La frégate devrait arriver à sa destination dans une dizaine de jours. Sa mission peut durer six mois au maximum.

Acadie

Conflits armés