•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quebecor devient le partenaire privé de l'amphithéâtre

Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Quebecor

Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Quebecor

Radio-Canada

Quebecor devient partenaire du gouvernement du Québec et de la Ville de Québec pour la gestion du nouvel amphithéâtre multifonctionnel dont la construction a été annoncée le mois dernier.

Lors d'un point de presse, mardi après-midi, le maire de Québec, Régis Labeaume, a indiqué que deux scénarios, soit avec ou sans équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH), avaient été arrêtés pour la participation de Quebecor.

Sans équipe de la LNH, Quebecor versera 33 millions de dollars pour détenir le droit de nommer le nouvel amphithéâtre sur une période de 25 ans. Quebecor paiera par ailleurs un loyer annuel de 3,15 millions de dollars à la Ville de Québec et versera à Québec 15 % des bénéfices annuels nets des activités de l'amphithéâtre.

Quebecor augmentera sa mise advenant la présence d'une équipe de la LNH à Québec. Dans un tel scénario, Quebecor versera 63 millions de dollars pour nommer le nouvel amphithéâtre, paiera un loyer de 5 millions de dollars et versera à Québec 10 % des bénéfices annuels nets des activités de l'amphithéâtre.

Le maire Labeaume a par ailleurs précisé qu'avec l'entente conclue avec Quebecor, l'amphithéâtre coûterait 600 000 $ à la Ville par année jusqu'au retour d'une équipe.

Il appartient dorénavant à Pierre Karl Péladeau d'entreprendre les discussions pour attirer dans la capitale une équipe de la LNH. Le président-directeur général de Quebecor s'engage à tout faire pour que le retour d'une équipe professionnelle se concrétise. « Je compte mettre mon énergie et ma détermination pour le retour des Nordiques. La ville de Québec est la plus belle ville de hockey. Elle a la capacité d'encourager une équipe et de jouir d'une équipe gagnante de la ligue nationale de hockey », a déclaré M. Péladeau.

La Ville demeurera propriétaire du bâtiment.

Effort insuffisant pour le fédéral

Lors de la conférence de presse, Régis Labeaume a aussi souligné que la participation financière du gouvernement fédéral dans le projet était toujours souhaitée. Il a indiqué que la ministre responsable de la région de Québec, Josée Verner, recevrait prochainement la documentation souhaitée.

Or, la ministre, qui a réagi en après-midi, soutient que l'investissement du privé est insuffisant, car Quebecor n'investit pas précisément dans la construction de l'édifice.

« Dans l'ensemble du projet qui inclut l'amphithéâtre, le gouvernement sera là pour les infrastructures, mais à ce moment-ci, selon les précédents qu'on a, il n'y a pas suffisamment d'apport du privé dans le dossier », affirme la ministre.

Critiques à l'Hôtel de Ville

L'investissement de Quebecor dans le nouvel amphithéâtre est loin de faire taire les critiques à l'Hôtel de Ville de Québec. Les conseillers indépendants Yvon Bussière et Jean Guilbault continuent de dénoncer le financement du projet. Selon eux, la somme versée par Quebecor est insuffisante et le fardeau financier demeure trop lourd pour les contribuables. « Le compte de taxes va être affecté et je pense que c'est un éléphant blanc qu'on est en train de mettre s'il n'y a pas le retour des Nordiques », dit le conseilleur Bussière.

« C'est une annonce jovialiste de la part du maire. Il y a beaucoup de dépenses qui ne sont pas incluses dans sa projection, les dépenses d'intérêt et les frais d'aménagement tout autour de l'amphithéâtre, d'abord le boulevard Laurentien », réagit Jean Guilbault.

Yvon Bussière réclame à nouveau un référendum sur le projet et des investissements privés dans la construction de l'édifice.

Rappelons que l'édifice multifonctionnel sera construit au coût de 400 millions. Les détails du montage financier ont été annoncés le 10 février dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Régional