•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une garderie cumule 51 infractions en un an

Garderie les P'tits St-Vincent à Laval

Garderie les P'tits St-Vincent à Laval

Radio-Canada

Les inspecteurs du ministère de la Famille ont constaté une cinquantaine d'infractions, notamment aux normes de sécurité, depuis un an à la garderie des P'tits de Saint-Vincent, à Laval.

Parmi les infractions répertoriées, on retrouve des médicaments et produits toxiques non gardés sous clé, des enfants laissés sans surveillance, des jouets non sécuritaires et une cuisine malpropre.

En tout, les inspecteurs ont noté 51 manquements depuis un an.

Devant cette situation, plusieurs éducatrices ont préféré démissionner. Parmi celles-ci, Nathalie Courtois et Brigitte Gagnon pensent que la directrice n'est pas qualifiée pour diriger une garderie. Elles estiment que celle-ci minimise l'importance des manquements.

Elles se disent outrées, par exemple, que la directrice juge sans gravité le fait que des enfants aient été oubliés dans un parc un jour.

Une autre éducatrice, en poste depuis seulement trois mois, déclare elle que la garderie est conforme aux normes de sécurité.

Tu es supposée partir la tête tranquille le matin, laisser ton enfant, la personne la plus précieuse à tes yeux, entre les mains de quelqu'un que tu ne connais pas, mais qui est supposé être fiable

Clodine Coudry, une mère qui a retiré son enfant de la garderie

La vague de démissions de la part des éducatrices a gagné certains parents qui ont préféré retirer leurs enfants des P'tits de Saint-Vincent.

La directrice affirme que les manquements n'ont jamais compromis la sécurité des enfants. Quant au ministère, il suit la situation de près. Il juge que les enfants sont en sécurité et que la direction collabore avec les inspecteurs.

D'après un reportage de Benoît Giasson

Grand Montréal

Famille