•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lutte acharnée des propriétaires contre les punaises des lits à Saskatoon

Punaises de lit

Punaises de lit

Photo : La Presse canadienne / Tim McCoy, Virginia Tech Department of Entomology

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les propriétaires d'édifices à logements de Saskatoon cherchent des moyens de détecter et d'éliminer les punaises de lit, mais surtout d'éviter qu'elles entrent à nouveau dans leurs propriétés.

Les bestioles continuent leur progression dans les grandes villes canadiennes. Les cas rapportés d'infestations à Saskatoon sont huit fois plus nombreux qu'il y a cinq ans selon l'exterminateur Sam Kennedy.

La propreté des lieux ou des occupants n'a rien à voir avec la recrudescence des punaises de lit selon l'expert. Les bestioles peuvent être transportées par des voyageurs et passer inaperçues pendant plusieurs semaines. Elles se déplacent et se multiplient très rapidement.

J'ai dû désinfecter à trois reprises l'appartement infesté et les appartements adjacents [pour régler le problème]

Clint Mendel, responsable de trois immeubles à logements

Propriétaires mécontents

Les coûts pour se débarrasser de punaises des lits sont non seulement élevés, mais les dommages à la réputation des immeubles qui ont été infestés peuvent également avoir des conséquences à long terme pour les propriétaires.

D'après Andrea Jorde du bureau provincial des locations résidentielles, les propriétaires peuvent réclamer à un locataire les frais de nettoyage, s'ils peuvent prouver que ce dernier a introduit les insectes dans le logement.

L'idée de devoir prouver cette responsabilité frustre plusieurs propriétaires qui se sentent pris au piège.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !