•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'incertitude en Libye touche SNC-Lavalin

Siège social de SNC-Lavalin à Montréal
Siège social de SNC-Lavalin à Montréal (archives)
Radio-Canada

Le mouvement de contestation en Libye et les violences nuisent aux activités de SNC-Lavalin (TSX:SNC (Nouvelle fenêtre)) dans ce pays.

La firme d'ingénierie et de construction montréalaise est engagée dans au moins deux projets importants en Libye qui totalisent près de 1 milliard de dollars : la construction de l'aéroport de Benghazi et un projet d'irrigation, la Grande rivière artificielle, qui doit être terminé en 2015.

Lundi, l'entreprise confirmait qu'elle avait suspendu certains travaux tout en assurant que ses employés étaient en sécurité.

Mardi, l'action de SNC-Lavalin perdait près de 5 % à la Bourse de Toronto à 58 $.

Selon l'associé principal Denis Durand de la société de placements Jarislowsky Fraser, un important actionnaire de SNC-Lavalin, l'instabilité en Libye devrait avoir peu d'effets sur les activités de la firme. L'entreprise est payée à l'avance pour les travaux, explique-t-il. M. Durand ajoute que SNC-Lavalin emploie en majorité des Libyens pour ses projets dans ce pays.

SNC-Lavalin réalise près de 15 % de son chiffre d'affaires en Libye et en Algérie.

Mardi, BMO Marchés des capitaux a revu à la baisse sa cible pour l'action de SNC-Lavalin. Elle est passée de 72 $ à 69 $. De son côté, l'équipe d'analystes de Desjardins avance qu'il est trop tôt pour évaluer les effets de la situation en Libye sur l'entreprise montréalaise.

Un contrat en Nouvelle-Zélande

SNC-Lavalin a par ailleurs annoncé mardi qu'une co-entreprise dont elle fait partie a obtenu un contrat pour la construction de deux centrales géothermiques en Nouvelle-Zélande.

Le vice-président directeur de SNC-Lavalin, Patrick Lamarre, précise que ce contrat permettra à la firme de bonifier son expérience dans les énergies renouvelables. « L'énergie géothermique joue un rôle grandissant dans l'industrie, et ce mandat qui nous est confié prouve notre capacité à mener à bien des projets complexes dans le monde entier », ajoute-t-il par voie de communiqué.

Avec les informations de La Presse canadienne

Économie