•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un séisme fait des dizaines de morts en Nouvelle-Zélande

Une femme blessée par le tremblement de terre à  Christchurch en Nouvelle-Zélande.

Une femme blessée par le tremblement de terre à Christchurch en Nouvelle-Zélande.

Photo : La Presse canadienne / TVNZ via APTN

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un tremblement de terre de magnitude 6,3 est survenu à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, où l'état d'urgence a été déclaré.

Le premier ministre néo-zélandais, John Key, a fait état d'un premier bilan de 65 morts.

La police a confirmé dans un communiqué que le tremblement de terre, survenu mardi sur l'heure du midi, avait fait des morts : « Plusieurs décès ont été rapportés dans différents endroits au centre de la ville, où deux bus ont été écrasés par des débris tombés de plus haut. Un médecin et des services d'urgence sont sur place ».

« D'autres rapports font état de nombreux effondrements, de feux dans des immeubles et de personnes coincées dans des édifices », ajoute le communiqué.

La télévision locale a montré des images de corps dégagés des décombres dans le centre de la ville.

AP/Samual Sutherland Des immeubles ont été endommagés dans le centre de Christchurch.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des immeubles ont été endommagés dans le centre de Christchurch.

Photo : La Presse canadienne / Samual Sutherland

Le maire de Christchurch, Bob Parker, était dans l'hôtel de ville lorsque le tremblement de terre a eu lieu. Il a été propulsé d'un bout à l'autre de la pièce.

« Je sais qu'il y a des blessés parmi les gens qui se trouvaient dans notre immeuble et j'ai appris qu'il y avait des blessés graves un peu partout en ville », a raconté M. Parker à l'agence Reuters.

Une femme est bloquée sur le toit d'un immeuble à la suite du séisme.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une femme est bloquée sur le toit d'un immeuble à la suite du séisme.

Photo : La Presse canadienne / TV3 via APTN

Le tremblement de terre aurait provoqué des coupures de courant et des dommages ainsi que l'interruption des lignes téléphoniques. Selon la radio néo-zélandaise, l'église qui se trouvait près de l'épicentre se serait effondrée.

« J'étais sur la place juste devant la cathédrale, tout le devant s'est effondré et il y avait des personnes qui sortaient en courant, il y avait également des personnes à l'intérieur », a indiqué à l'agence Reuters, John Gurr, un habitant qui se trouvait dans le centre ville au moment du séisme.

L'aéroport a été fermé et l'hôpital de Christchurch a également été évacué.

Selon l'institut géologique américain (US Geological Survey), l'épicentre du séisme était situé tout près de Christchurch, à environ 5 km de profondeur.

La ville de Christchurch avait déjà été secouée par un séisme de magnitude 7 en septembre dernier, mais qui n'avait pas fait de victimes. Il s'agit de la deuxième ville en importance en Nouvelle-Zélande, avec quelque 340 000 habitants.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !