•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'explosion d'un pipeline soulève des questions de sécurité

Un pipeline de gaz naturel a explosé près de Beardmore

Un pipeline de gaz naturel a explosé près de Beardmore

Radio-Canada

L'explosion d'un pipeline survenue dans la nuit de samedi à dimanche, dans le nord-ouest de l'Ontario, suscite plusieurs questions en matière de sécurité dans le transport du gaz naturel.

Il s'agit du deuxième incident de la sorte à survenir en moins d'un an et demi dans le nord de la province. En septembre 2009, près de Englehart, dans le Témiscamingue ontarien, une autre explosion de pipeline de gaz naturel avait laissé un trou de plus de sept mètres de profondeur sur le lieu de la déflagration.

Cette fois, l'incident est survenu près de Beardmore, à 170 kilomètres au nord-est de Thunder Bay, ce qui a provoqué la fermeture de l'autoroute 11 pendant plusieurs heures.

L'explosion a créé une boule de feu si imposante qu'elle a été aperçue par plusieurs pilotes qui survolaient la région. Selon la sûreté provinciale de Greenstone, la résidence la plus près de l'explosion se trouvait à 2 kilomètres. Personne n'a été blessé.

De son côté, le représentant de la compagnie TransCanada, James Millard, affirme que la sécurité est au coeur des politiques de l'entreprise. Il ajoute qu'en 60 ans d'histoire, les pipelines de TransCanada n'ont causé ni mort, ni blessé.

« Les pipelines sont régulièrement soumis à l'examen des inspecteurs », dit-il.

Le porte-parole de TransCanada soutient que les pipelines ont en général une espérance de vie de quelques dizaines d'années. Celui de Beardmore avait près de 40 ans.

Une enquête a été ouverte par le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), en collaboration avec la Police provinciale de l'Ontario.

Ontario

Régional