•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des locataires s'élèvent contre la conversion de logements en condos

Archives
Radio-Canada

Des associations de locataires demandent des règlements plus sévères pour freiner la conversion d'immeubles à logements locatifs en condominiums.

En point de presse lundi, le Comité logement du Plateau-Mont-Royal et le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec ont dénoncé le phénomène de spéculation qui fait en sorte que des propriétaires revendent des immeubles à prix d'or après en avoir évincé les locataires.

Pour endiguer ce phénomène, les organismes réclament un moratoire sur la conversion des immeubles à logements en condominiums.

Les comités logements demandent également que le Code civil accorde la préséance au droit des locataires de demeurer dans leur logement sur les droits des propriétaires de convertir leurs immeubles en copropriétés.

En principe, il existe déjà à Montréal un moratoire sur la conversion des immeubles à logements, mais il suffit aux propriétaires qui veulent le faire de se procurer une dérogation dans leurs bureaux d'arrondissement.

Ces dérogations sont accordées trop facilement, selon les organismes de défense des locataires. Ces derniers ajoutent que la Régie du logement n'est pas assez ferme face aux spéculateurs immobiliers.

Le député de Mercier, Amir Khadir, et le Regroupement des Comités logement et Associations de locataires du Québec ont publiquement appuyé les demandes des locataires. Amir Khadir s'est aussi engagé à porter la question jusqu'à l'Assemblée nationale du Québec où il compte interpeller le ministre des Affaires municipales, Laurent Lessard, sur cette problématique.

Selon Amir Khadir, ce phénomène est particulièrement répandu dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, mais aussi dans Rosemont et dans le sud-ouest de Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Régional