•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les candidats à la direction du Parti libéral s'affrontent

Assemblée législative de la Colombie-Britannique

Séance parlementaire à Victoria (archives)

Photo : Darryl Dyck

Radio-Canada

Le débat télévisé entre les quatre candidats dans la course à la direction du Parti libéral de la Colombie-Britannique sera diffusé dimanche soir.

Rappelons que les 93 000 membres du Parti libéral choisiront un nouveau chef le 26 février prochain. Ce dernier deviendra automatiquement le premier ministre de la Colombie-Britannique, succédant ainsi à Gordon Campbell.

Les quatre candidats toujours en lice sont :

Alors que ses trois opposants martèlent l'importance de rebâtir un caucus uni pour regagner la confiance des Britanno-Colombiens, la seule candidate qui ne fait pas partie du caucus libéral parle de changements.

Christy Clark accuse ses adversaires d'y être immunisés. Elle propose notamment la parité entre la hausse des dépenses en santé publique et le taux de croissance économique. Pour sa part, George Abbott, qui a été ministre de la Santé pendant quatre ans, déclare que la province ne peut sabrer les dépenses en santé.

D'autre part, Christy Clark n'a pas répondu aux invitations de ses adversaires de faire campagne à leurs côtés lors des prochaines élections, ni de dévoiler la liste des donateurs dans sa course à la direction avant samedi prochain.

De son côté, Mike de Jong l'a déjà fait, car il soutient que la transparence est au coeur de sa campagne.

Kevin Falcon propose quant à lui de baisser la taxe de vente harmonisée (TVH) de 2 % pour contrer son impopularité. Toutefois, George Abbott rappelle quant à lui que cela se traduirait en une perte de revenus pour le gouvernement.

Enfin, aucune grande divergence entre les candidats n'a été notée lors de l'enregistrement du débat, samedi. Chacun est en faveur de la construction du pipeline de la compagnie Enbridge, dans le nord de la province, et souhaite respecter les consultations publiques.

Aucun d'entre eux n'est prêt à dégeler les salaires dans la fonction publique. La priorité de tous les candidats reste un budget équilibré, et ce, sans déficit.

Nouveau mode de scrutin

Le 12 février dernier, en vue d'élire le successeur du premier ministre Gordon Campbell, les membres du Parti libéral de la Colombie-Britannique ont adopté un nouveau mode de scrutin dans une proportion de 98 %.

Colombie-Britannique et Yukon

Régional