•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'offre de Molson acceptée à 75 %

L'usine Molson à Montréal

L'usine Molson à Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les quelque 850 travailleurs de l'usine Molson de Montréal se prononcent à 75 % en faveur des plus récentes offres patronales.

Selon les termes de la nouvelle entente, le nombre d'échelons salariaux passe de trois à sept. Les nouveaux employés devront donc travailler un plus grand nombre d'années avant d'atteindre le sommet de l'échelle.

Les employés réguliers qui étaient déjà au sommet de l'ancienne échelle se retrouvent au sommet de la nouvelle. En l'absence d'autres échelons à gravir, ils auront accès à des bonus.

La direction accorde aux employés des hausses de salaire de 7,5 % sur sept ans.

Les retraites ne seront pas indexées, encore une fois, pour les sept prochaines années. Les quelque 189 employés qui quitteront pour la retraite auront cependant droit à une prime de 30 000 $. Un nombre équivalent de temporaires prendront leur place.

Il s'agit de la première entente depuis la fusion de Molson avec le géant américain Coors, en 2005.

La direction de Molson a profité de l'occasion pour annoncer des investissements de 46 millions de dollars dans l'usine montréalaise. Ils lui permettront de rapatrier de Toronto la production des cannettes de 355 millilitres.

Le 6 février, une première entente de principe avait été rejetée à 59 %.

La convention collective est échue depuis le 31 décembre dernier.

Dans l'entente rejetée début février, le contrat de travail de sept ans prévoyait un gel salarial pour les cinq premières années, et une augmentation de 1 % pour chacune des deux dernières années de la convention.

Parmi les autres points en litige figurent les prestations de retraite et la diminution du nombre de permanents.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !