•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alexandre Trudeau parle de droits humains à Winnipeg

Le journaliste et cinéaste Alexandre Trudeau était de passage au Collège Louis Riel vendredi.

Le journaliste et cinéaste Alexandre Trudeau était de passage au Collège Louis Riel vendredi.

Photo : Louis-Philippe Leblanc

Radio-Canada

Le Collège Louis-Riel a organisé vendredi une journée axée sur les droits humains, de Riel à aujourd'hui. Les élèves de 11e année ont notamment pu assister à une conférence d'Alexandre Trudeau.

À la fois cinéaste et journaliste, le fils de l'ancien premier ministre Pierre-Elliot Trudeau parcourt le monde depuis des années. Aujourd'hui, il se nourrit de l'expérience de ses voyages pour parler mondialisation et droits de l'homme. Il s'intéresse aussi aux différentes cultures menacées - des Africains aux Inuits en passant par les Franco-Manitobains.

« Je suis apôtre de la diversité culturelle, de la préservation des cultures uniques et je pense que c'est justement ce genre de choses que la globalisation peut menacer », raconte-t-il.

Difficile de parler des droits de l'homme à Winnipeg sans mentionner le Musée des droits de la personne, qui ouvrira ses portes en 2012. Ce musée ne doit pas servir à camoufler les inégalités d'ici et d'ailleurs, selon Alexandre Trudeau.

Cette initiative doit être un avertissement à ne pas être complaisant, ajoute-t-il. « C'est sûr que le Canada est un pays tolérant et paisible qui se voit garant des droits de la personne, mais en même temps, il y a encore beaucoup de défis qui nous sont posés ici au Canada. Je pense juste à la question autochtone », a-t-il insisté.

Ce fut également l'occasion de parler du legs de Louis Riel, un personnage qui fascine toujours 125 ans après sa mort. « Il y a l'histoire de Riel de son vivant, puis il y a l'histoire de Riel comme symbole, comme représentation. Et l'une des plus récentes associations symboliques qu'on fait avec Riel porte sur la question des droits humains », explique Luc Côté, professeur d'histoire au Collège universitaire de Saint-Boniface.

Manitoba

Droits et libertés