•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un policier mêlé à une présumée affaire d'agression sexuelle

Le Service de police de Sherbrooke

Le Service de police de Sherbrooke

Radio-Canada

Un agent du Service de police de Sherbrooke fait l'objet d'une enquête pour une présumée affaire d'agression sexuelle. Les événements se seraient produits dans la nuit du 5 au 6 février, alors que le policier d'une trentaine d'années n'était pas en service.

Ce dernier était possiblement en compagnie d'un autre homme lorsque l'agression aurait été commise sur une jeune femme, à Magog. La victime a porté plainte à la Sûreté du Québec quelques jours plus tard. Les deux suspects ont été arrêtés et remis en liberté.

« On parle d'allégations criminelles. Comme tout citoyen, la personne doit profiter d'un traitement juste et équitable, donc de la présomption d'innocence. Le travail d'enquête va suivre son cours. En ce qui nous concerne, pour répondre aux droits de cette personne-là et aux fins de ce qui est prévu dans la convention collective, la personne a été placée à des tâches administratives », explique le président de l'Association des policiers et policières de Sherbrooke, Claude Toupin.

C'est un procureur de Longueuil qui sera chargé d'analyser le dossier et de porter des accusations criminelles s'il y a lieu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Justice