•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les proches de Wesley Hallam, dont le corps décapité a été retrouvé à Sault-Sainte-Marie, demandent l’aide du public

Radio-Canada

Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La famille de Wesley Hallam, un homme dont le corps décapité a été retrouvé dans la région de Sault-Sainte-Marie le mois dernier, demande l'aide du public.

La mère de la victime, Sandra Hallam, a lancé un appel à la communauté pour que quiconque ayant la moindre piste contacte la police pour faire progresser l'enquête.

Shannon Evans est hantée par la fin tragique de son frère: « Le plus horrible, c'est que je ne sais pas s'il a souffert. Et ça m'empêche de dormir la nuit. »

Une histoire morbide

Wesley Hallam a été tué dans une résidence du centre-ville le 8 janvier. Une partie de ses restes a été retrouvée le 11 janvier dans une crique du nord de la ville.

Sa famille a pu l'identifier grâce à un tatouage représentant un dragon qu'il avait à l'avant-bras.

Wesley Hallam avait un casier judiciaire pour des entrées par effraction, possession de drogue et voie de fait. L'homme accusé du meurtre, Ronald Mitchell, a également un casier judiciaire.

Si plusieurs résidents de Sault-Sainte-Marie voient dans cette affaire un simple règlement de compte du monde interlope, la mère de la victime a une tout autre perception: « J'ai seulement incinéré des parties du corps de mon fils. Et ce n'est pas bien, ce n'est pas juste. J'aurais dû pouvoir l'incinérer en entier. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario