•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attente de six mois pour une mammographie

Mammographie

Photo : AFP / Mychele Daniau

Radio-Canada

Les femmes de Rimouski et de Matane doivent attendre au moins six mois avant de subir une mammographie dans le cadre du programme de dépistage du cancer du sein. Le temps d'attente moyen est de deux mois pour les autres régions.

« À l'hôpital de Matane, ils ont eu des problèmes avec le mammographe. Il y a eu un bris majeur du mammographe. Le seul radiologiste de Matane était en congé de maladie. Rimouski a donc dû aider ses amis de Matane », explique le Dr Gabriel Houle, responsable du programme de dépistage du cancer du sein au Bas-Saint-Laurent.

Afin de désengorger la liste d'attente, des mammographies ont notamment lieu le soir. Une initiative qui ne suffit toutefois pas à la demande. « On est en pourparler avec l'hôpital pour faire venir l'unité mobile SARA à Rimouski qui donnerait un bon coup de main pour se rattraper un peu. » L'unité mobile circule normalement en région rurale seulement.

Même si les femmes doivent attendre six mois pour un examen de dépistage, il n'en est rien pour un examen diagnostique qui est demandé par le médecin. « Une femme qui va voir son médecin et qui a une rougeur ou une masse aux seins, on tombe dans la mammographie diagnostique. Ces femmes-là attendent très peu de temps, une à deux semaines maximum », précise le Dr Houle.

Au Québec, toutes les femmes entre 50 et 69 ans reçoivent une lettre pour les inciter à passer une mammographie aux deux ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cancer

Santé