•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les confessions d'Alain Perreault transcrites

Alain Perreault

Alain Perreault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La transcription de la vidéo des confessions d'Alain Perreault, le meurtrier de Lyne Massicotte, a été rendue publique mercredi. Des sections du texte ont été caviardées à la suite d'une ordonnance de la cour pour préserver l'identité des agents d'infiltration.

Dans la transcription de la vidéo, Alain Perreault explique de quelle manière il a tué Lyne Massicotte.

Alain Perreault y décrit les minutes qui ont précédé le meurtre, mais surtout la manière dont il s'est débarrassé du corps de Lyne Massicotte. Il avoue aussi qu'il a tenté d'avoir une relation sexuelle avec le corps de Lyne Massicotte et avoir ensuite abandonné le corps à Lévis, en bordure du fleuve près d'un poste d'Hydro-Québec.

Il a par la suite garé la voiture de Lyne Massicotte près du Château Frontenac en laissant les portières déverrouillées dans l'espoir que l'automobile serait volée.

Alain Perreault a fourni ces détails à un agent double qu'il croyait être le chef d'une organisation criminelle.

C'est en grande partie sur ces aveux que reposait la preuve de la Couronne. Alain Perreault a été reconnu coupable du meurtre de Lyne Massicotte. La femme est disparue en juillet 2003 et son corps n'a jamais été retrouvé.


Transcription des confessions d'Alain Perreault * (pdf) (Nouvelle fenêtre)
* Mise en garde : La lecture de ce document peut ne pas convenir à de jeunes internautes.

Par ailleurs, ce n'est pas avant lundi que les médias pourront diffuser la vidéo des aveux d'Alain Perreault. La vidéo a été modifiée pour protéger l'identité des agents doubles. Toutefois, les avocats de toutes les parties doivent se prononcer sur les modifications apportées. Le juge rencontrera les avocats lundi prochain pour recueillir leurs commentaires avant d'accorder aux médias l'autorisation de diffuser la vidéo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !