•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les expropriés de Forillon recevraient des excuses de Québec

L'Assemblée nationale du Québec

L'Assemblée nationale du Québec

Photo : Luc Lavigne

Radio-Canada

Après les députés de la Chambre des communes, à Ottawa, c'est maintenant au tour des députés du Québec de débattre de la possibilité d'offrir des excuses aux expropriés de Forillon. Un débat aura lieu jeudi à l'Assemblée nationale, à Québec.

Le député du Parti québécois dans la circonscription de Matane, Pascal Bérubé, s'apprête à déposer une motion en ce sens. Le dépôt de cette motion se fera, en principe, conjointement avec le député libéral de la circonscription de Gaspé, Georges Mamelonet.

Une formalité, non. Il faut la présenter, il faut en débattre et puis il faut la faire voter, c'est sûr, mais écoutez, à l'heure actuelle, les discussions que nous avons chacun de notre côté, avec nos caucus respectifs, c'est qu'on est en accord avec cette motion.

Georges Mamelonet, député libéral de la circonscription de Gaspé

Pour Lionel Bernier, l'avocat qui s'est porté à la défense des expropriés de Forillon, c'est le Pari libéral de Robert Bourassa, au pouvoir à l'époque, qui a mené sur le terrain l'expropriation pour finalement livrer le parc au gouvernement fédéral.

Manifestation à l'époque de la création du parc national Forillon, en Gaspésie, en 1970Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Manifestation tenue à l'époque de la création du parc national Forillon (archives)

« Il faut comprendre que l'expropriation a été faite à deux niveaux, c'est-à-dire que l'expropriation comme telle, c'est le gouvernement provincial qui a fait l'expropriation. La façon dont les expropriés ont été traités, c'est aussi le gouvernement provincial », indique M. Bernier.

À moins d'un revirement de dernière minute, la motion serait adoptée à l'unanimité à l'Assemblée nationale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Histoire

Politique