•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux passagères poursuivent Greyhound et la GRC

Vince Li

Vince Li (archives)

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux passagères qui se trouvaient à bord d'un autocar de Greyhound lorsque Vince Li, atteint de schizophrénie paranoïde, a tué Tim McLean, poursuivent la compagnie, le gouvernement du Canada, la GRC et Vince Li.

Debra Tucker de Port Colborne en Ontario et Kayli Shaw de London en Ontario également ont chacune déposé une plainte auprès de la Cour du Banc de la Reine du Manitoba mercredi. Les deux femmes réclament des compensations financières pour un éventail de maladies présumées, dont anxiété grave, choc nerveux, et grave dépression.

Vince Li et Tim McLean se trouvaient à bord de l'autocar 1170 de Greyhound près de Portage-la-Prairie au Manitoba lorsque M. Li a décapité Tim McLean, le 30 juillet 2008.

Défaut d'assurer la sécurité

Greyhound est prétendument responsable d'avoir manqué de fournir la sécurité aux passagers, de former de manière appropriée son personnel et d'offrir une sécurité adéquate aux terminus d'autobus et aux points de contrôle des passagers, selon les deux plaignantes.

Le gouvernement du Canada est prétendument responsable d'avoir manqué à son devoir d'assurer la sécurité en matière de transport national et de respecter les exigences de la Loi sur les transports au Canada.

« Il a failli et continue de faillir à remédier à ses décisions opérationnelles négligentes en relation avec le transport interprovincial, causant un traumatisme psychologique », est-il allégué dans les poursuites.

La GRC est prétendument responsable du défaut de faire sortir Li de l'autocar de façon opportune, lui permettant ainsi de tuer McLean, et du défaut d'observer les standards de conduite requis par la loi, stipulent encore les deux plaintes.

Quant à Vince Li, il est prétendument responsable de ne pas avoir jugé que son acte brutal causerait aux femmes un dommage psychologique. Il a également négligé d'obtenir une aide médicale ou psychologique lorsqu'il a su ou aurait dû savoir qu'il se trouvait dans une condition médicale qui nécessitait des soins et des traitements, indiquent encore les plaintes.

Les deux femmes soutiennent dans leurs plaintes qu'elles sont actuellement médicamentées à cause de cet événement, qu'elles sont incapables de travailler et qu'elles subissent une perte de revenus.

Vince Li, qui avait plaidé non coupable du meurtre de Tim McLean lors de son procès, a été reconnu non criminellement responsable en mars 2009.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !