•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet pilote pour améliorer la prévention est lancé

Une adolescente

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Côte-Nord est la première région du Québec à lancer un projet pour améliorer les pratiques en matière de prévention du suicide. Une campagne, qui se déroulera jusqu'en 2012, vise à mettre à jour les connaissances des intervenants et des gestionnaires du réseau de la santé.

Julie Lane, chercheuse au Centre de santé et de services sociaux de Sherbrooke, a mis au point des guides de bonne pratique à l'intention des intervenants et des gestionnaires. Ces guides serviront aux intervenants de la Côte-Nord. Elle estime qu'ils leur permettront de mieux agir en ce qui concerne la prévention.

La recherche sur le suicide commence à apporter des résultats concrets, selon Julie Lane. « Beaucoup d'intervenants avaient une pratique plutôt artisanale qui se développait un peu au fil du temps, en échangeant avec les collègues. Aujourd'hui, on a plusieurs indications de stratégies qui sont réputées efficaces par les recherches », explique-t-elle.

En plus de la formation des intervenants, des séances d'information seront organisées pour les gestionnaires des établissements de santé. Ces derniers ont accès à des ressources que n'ont pas les intervenants, mentionne Julie Lane.

« Quand on parle de collaboration entre les organisations partenaires, les intervenants peuvent faire un bout de chemin, mais quand les gestionnaires s'entendent, développent des protocoles d'entente formalisés, bien ça met de l'huile dans l'engrenage. »

En 2009, 18 personnes ont mis fin à leurs jours sur la Côte-Nord, ce qui place la région au-dessus de la moyenne provinciale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !