•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rouyn-Noranda accueillera le centre de traitements de radio-oncologie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un comité d'experts mandaté par l'Agence de la santé et des services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue choisit Rouyn-Noranda pour l'implantation du futur centre de traitements de radio-oncologie.

Le centre destiné au traitement des patients atteints de cancer était aussi convoité par les Centres de santé et de services sociaux (CSSS) les Eskers d'Amos et de la Vallée-de-l'Or.

La directrice générale de l'agence, Lise Saint-Amour, mentionne que plusieurs éléments ont favorisé Rouyn-Noranda. « La distance entre les différentes villes de la région est un des critères importants, dit-elle. Il y a également l'équipe de médecins et le type de services qu'on donne. »

Le comité d'experts en radio-oncologie était formé de spécialistes des centres hospitaliers universitaires de Montréal et de McGill.

Nombreux cas de cancers dans la région

Entre 2002 et 2006, une moyenne de 650 nouveaux cas de cancers a été enregistrée chaque année dans la région. La maladie est la première cause de décès en Abitibi-Témiscamingue depuis plusieurs années.

Même si Rouyn-Noranda a été désignée pour la construction du centre de traitement, le directeur des affaires médicales et universitaires à l'agence régionale de la santé, François Desbiens, croit qu'il faudra encore être patient. « Même si tout va bien, si le développement se fait rondement, sans aucune embûche, ça prend quatre à cinq ans avant qu'on ouvre le centre et qu'un premier patient soit soigné », indique-t-il

En 2009, près de 300 patients ont été traités en radiothérapie à l'extérieur de la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !