•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Victoire pour les familles expropriées du parc Forillon

Manifestation à l'époque de la création du parc national Forillon, en Gaspésie, en 1970

Manifestation tenue à l'époque de la création du parc national Forillon (archives)

Radio-Canada

La Chambre des communes devra s'excuser auprès des expropriés du parc Forillon. Tous les partis politiques fédéraux ont voté en faveur d'une motion d'excuses présentée par le Bloc québécois à l'endroit des 225 familles qui ont été chassées de leur maison dans les années 70.

Marie Rochefort, une expropriée, jubile.

Très important. C'est vraiment un moment charnière, c'est un tremplin pour nous. Le dossier est rendu sur la scène politique, mais de façon tout à fait officielle

Marie Rochefort, une expropriée

Une première en près de 40 ans

Rappelons que c'est la première fois depuis 1970 que le Parti libéral du Canada, qui était au pouvoir à l'époque, reconnaît son erreur. Le député libéral de la circonscription d'Honoré-Mercier, Pablo Rodriguez, ne veut plus que cela se reproduise.

La façon dont les gens ont été expropriés, le fait qu'ils aient dû aller en cour pour se battre pour leurs droits, c'est inacceptable!

Pablo Rodriguez, député du PLC dans la circonscription d'Honoré-Mercier

Des excuses du gouvernement réclamées

La motion ayant été adoptée, le député du Bloc québécois dans la circonscription de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Raynald Blais, souhaite maintenant passer à l'étape suivante. « Il faut procéder maintenant et éventuellement à des excuses officielles de la part du gouvernement », affirme-t-il.

De plus, la bataille ne s'arrête pas là pour ceux qui ont été expulsés de leur maison. Ils n'exigent pas seulement des excuses, mais un accès gratuit au parc national Forillon pour les membres de leur famille allant jusqu'à la cinquième génération.

D'ailleurs, une rencontre aura lieu entre les expropriés de Forillon et le ministre responsable de Parcs Canada, Peter Kent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Histoire

Politique