•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un document modifié met la ministre Oda dans l'embarras

Chargement de l’image

Bev Oda

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ministre de la Coopération internationale du Canada, Bev Oda, admet avoir agi contre l'avis de ses fonctionnaires en demandant qu'un document soit modifié pour qu'une subvention soit refusée à l'organisme humanitaire Kairos. Pourtant, en décembre dernier, la ministre disait ignorer qui avait modifié le document.

Lorsque le groupe Kairos s'est vu refuser le renouvellement de sa subvention, plusieurs ont soupçonné les conservateurs de punir le groupe, souvent accusé de prendre position contre Israël.

Bev Oda avait alors défendu son gouvernement, assurant que la décision avait été prise par son bureau. Or, des documents publiés juste avant Noël démontrent le contraire. Les fonctionnaires du ministère avaient recommandé qu'une somme de 7 millions de dollars soit versée à Kairos. Une lettre signée par la présidente et la vice-présidente de l'Agence canadienne de développement international (ACDI) approuvait le financement.

On ignorait alors qui avait écrit au crayon « NON » sur le document de demande de subvention. La ministre admet maintenant que c'est à sa demande que le document a été modifié pour que la demande soit rejetée.

« C'est de la fraude. »

— Une citation de  Bob Rae, député libéral

L'opposition accuse la ministre d'avoir induit la Chambre des communes en erreur. Le député néo-démocrate Paul Dewar considère que Mme Oda a trafiqué le document pour donner l'impression que les fonctionnaires l'appuyaient dans cette décision.

Un comité parlementaire décidera cette semaine si une plainte doit être déposée contre la ministre Oda.

D'après un reportage de Tamara Alteresco

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !