•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prix records de matières premières

Du cacao

Du cacao (archives)

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les cours de plusieurs matières premières, comme le cacao, le coton et le cuivre, atteignent de nouveaux sommets depuis plusieurs semaines.

Cacao

Les chocolatiers sont contraints de hausser leurs prix.

Les cours du cacao ont atteint un nouveau sommet en 30 ans, lundi, à 3444 $US la tonne. À la suite de la crise politique en Côte d'Ivoire, un boycottage des fèves récoltées dans ce pays a été mis en place entraînant une hausse des cours.

Cette augmentation s'ajoute à l'inflation des prix d'autres denrées depuis les deux dernières années, comme le sucre, le lait et les noix. Les coûts de production des chocolatiers sont ainsi en progression. Ce mois-ci, le groupe Lindt & Sprüngli a augmenté ses prix de 1 % en moyenne.

Coton

Les prix des vêtements pourraient augmenter d'environ 10 % dès ce printemps en raison de la hausse des prix du coton. Vendredi, la livre de coton se vendait à 1,90 $ aux États-Unis, un record qui dépasse les prix lors de la Guerre de Sécession.

En un an, les prix du coton ont bondi de 150 % en raison de la faiblesse de l'offre, conjuguée avec une forte demande mondiale. D'ailleurs, la substitution a engendré une montée de 50 % des cours des fibres synthétiques au cours des derniers mois.

En août dernier, le mauvais temps dans la plupart des grands producteurs de coton a nui aux récoltes, notamment en Chine, au Pakistan, en Australie et aux États-Unis.

Cuivre

La forte demande pour le cuivre traîne les cours de ce métal à des niveaux records depuis la fin de l'année. Lundi, le cuivre a atteint 4,62 $US la livre à New York.

Depuis l'an dernier, la demande pour ce métal utilisé dans la construction et dans les appareils électriques a bondi de près de 40 %.

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, La Presse canadienne, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !