•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Distribution de journaux dans le métro pour dénoncer les hausses de tarifs

Manifestation contre le budget

Manifestation contre le budget du Québec à Montréal, le 1er avril 2010

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Une centaine de militants de la Coalition montréalaise pour la survie des services publics distribuent des journaux dans les stations de métro de Montréal, lundi matin, pour dénoncer les hausses de tarifs annoncées par le gouvernement Charest.

L'organisme profite du contexte prébudgétaire à Ottawa et à Québec pour tenter d'influencer les gouvernements qui doivent composer avec une situation financière précaire.

Le groupe souhaite faire reculer le gouvernement du Québec à propos des mesures annoncées dans le budget de l'an dernier, notamment la contribution santé et la hausse des tarifs d'électricité et des droits de scolarité.

« Ce matin, on jugeait qu'il était davantage important d'informer la population sur le contenu du dernier budget et ses impacts qui auront lieu au cours des prochaines années, mais aussi sur l'importance de faire des demandes en tant que citoyens et citoyennes qui vont protéger nos services publics auprès du ministre des Finances [du Québec] », explique Catherine Roy-Goyette, porte-parole de la Coalition.

Répartir la richesse

La Coalition reconnaît que la situation budgétaire est difficile à Québec, mais croit qu'il est possible de maintenir les services publics à leur niveau actuel sans augmenter les tarifs. Elle évoque l'application des mesures habituelles de répartition de la richesse.

Parmi les mesures évoquées figurent l'augmentation des redevances sur les ressources naturelles, la lutte à l'évasion fiscale et à la corruption et l'abolition de certaines exemptions fiscales.

Nous estimons que près de 9 milliards de dollars pourraient être dégagés annuellement avec de simples mesures fiscales plus progressives.

Catherine Roy-Goyette

La campagne de distribution de journaux n'est que la première manche d'une vaste offensive contre les mesures budgétaires du gouvernement Charest. La Coalition montréalaise se joindra aux grandes centrales syndicales et aux autres organismes sociaux du Québec pour une grande marche contre « la tarification et la privatisation des services publics » le 12 mars prochain, à Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !