•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facture salée pour les consommateurs du Grand Nord

Deux enfants se promènent sur la rive à Pangnirtung au Nunavut

Photo : La Presse canadienne / Kevin Frayer

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La facture d'épicerie explose au Nunavut. En plus de la hausse généralisée des prix alimentaires dans le monde, l'inflation est alimentée par l'abolition d'un programme fédéral de subvention du transport de marchandises.

À Arctic Bay, dans nord du territoire, un emballage de 750 grammes de fromage coûte maintenant près de 20 $, selon le Globe and Mail. Les consommateurs doivent débourser jusqu'à 7 $ pour une pomme de laitue, 8 $ pour un emballage de quelques tomates, 30 $ pour un pot de Cheez Whiz et près de 40 $ pour un contenant de jus de canneberge.

Le programme Aliments-Poste est venu à échéance en octobre dernier. Ce programme fédéral subventionnait l'expédition de denrées et de produits d'hygiène à plus de 140 localités isolées du Nord canadien.

Selon des représentants locaux d'Arctic Bay, le programme Aliments-Poste permettait de réduire le coût de transport des marchandises à 80 ¢ le kilogramme, soit 16 fois moins que le tarif régulier du fret pour la région.

Les stocks de l'automne maintenant presque totalement épuisés, les consommateurs du Nunavut doivent maintenant se rabattre sur des produits fraichement importés à grand coût. La chaîne Northern Stores estime que ses coûts de transport ont été multipliés par six depuis l'échéance du programme Aliments-Poste.

Le gouvernement fédéral lancera le premier avril un nouveau programme de subvention du transport de marchandises appelé Nutrition Nord Canada. Ce programme exclut toutefois les subventions sur les produits d'hygiène, et ne cible que les produits qui sont considérés comme sains par Santé Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !