•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Washington réduira ses dépenses

Barack Obama et Jack Lew, directeur du budget

Barack Obama et Jack Lew, directeur du budget

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Charles Dharapak

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président américain, Barack Obama, propose pour l'exercice 2012 un budget en légère baisse qui atteindra 3729 milliards de dollars. La Maison-Blanche mise sur une hausse des recettes fiscales pour réduire le déficit, mais prévoit aussi une enveloppe de 556 milliards de dollars pour les infrastructures.

Les dépenses pour l'exercice d'octobre 2011 à septembre 2012 sont de 2 % inférieures à celles de l'exercice actuel, qui devraient être de 3819 milliards de dollars, selon un projet de loi remis au Congrès lundi.

Ainsi, le déficit passerait de 1645 milliards de dollars, pour l'année en cours, à 1101 milliards, soit 7,0 % du produit intérieur brut (PIB) américain. Le déficit de 1645 milliards de dollars pour l'année en cours est en partie alimenté par le prolongement des baisses d'impôt consenties par l'administration Bush.

Ces prévisions sont basées notamment sur la reprise économique qui devrait entraîner une augmentation de 21 % des recettes fiscales en 2012, pour atteindre 2627 milliards de dollars.

Le gouvernement américain revoit à la baisse sa prévision de croissance du PIB pour 2011. Elle passe de 3,2 % à 2,7 %, mais l'estimation de la progression du PIB pour l'année suivante reste inchangée à 3,6 %.

Le directeur du budget, Jack Lew, a qualifié cette proposition de budget de « responsable » à l'antenne de la chaîne CNN. L'objectif du président Obama, a-t-il précisé, est de réduire de moitié le déficit des États-Unis pour la fin de son premier mandat, soit l'an prochain.

« Le seul moyen d'investir dans notre avenir est que notre État vive selon ses moyens. Nous le ferons notamment en éliminant le gaspillage et en taillant dans toutes les dépenses dont nous pouvons nous passer. »

— Une citation de  Le président, Barack Obama

Le taux de chômage devrait tout de même rester très élevé à 9,3 % en moyenne cette année, selon les prévisions de Washington. Il devrait ensuite diminuer à 8,6 % en 2012.

Lors du discours sur l'état de l'Union, le président Obama a annoncé le gel partiel des dépenses. Les républicains, qui contrôlent la Chambre des représentants, risquent de proposer plusieurs modifications à ce projet de budget.

556 milliards dans les infrastructures

Le président Obama propose dans son budget 2012 un plan à long terme pour investir dans les infrastructures afin de stimuler l'économie et créer des emplois. Washington prévoit consacrer 556 milliards sur six ans pour la réfection des routes, des ponts et pour investir dans des trains à haute vitesse.

Le secrétaire aux Transports, Ray LaHood, croit que le plan d'investissement dans les infrastructures de l'administration américaine pourrait être adopté par le Congrès d'ici la fin de l'année.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !