•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Hosni Moubarak quitte la présidence et l'armée prend le contrôle du pays, a annoncé le vice-président Omar Souleimane dans une intervention très succincte à la télévision nationale égyptienne.

Les centaines de milliers de manifestants sont en liesse à la place Tahrir et dans le reste du pays.

Pour une 18e journée consécutive, près d'un million de personnes se sont rassemblées au centre du Caire. Depuis plusieurs jours, les manifestants occupaient ce lieu symbolique jour et nuit pour réclamer le départ du président Moubarak.

Quelques minutes avant l'annonce de la démission d'Hosni Moubarak, le secrétaire général du parti au pouvoir, Hossam Badrawi, nommé le 5 février, avait lui aussi annoncé sa démission de son poste et du parti, affirmant que le pays a besoin de nouveaux partis.

Les manifestants convergent vers la place Tahrir, vendredi, au 18e jour de protestation contre le régime Moubarak.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les manifestants convergent vers la place Tahrir, vendredi, au 18 jour de protestation contre le régime Moubarak.

Photo : AFP / Pedro Ugarte

Plus tôt dans la journée, l'armée avait annoncé qu'elle se portait garante des réformes promises par le président Hosni Moubarak, qui a délégué jeudi ses prérogatives à son vice-président, sous la pression de la rue.

Le Conseil suprême des forces armées avait lancé un appel à un retour à la vie normale, et garantit la réforme de la Constitution et l'organisation d'élections libres et justes.

L'armée se disait prête à lever l'état d'urgence aussitôt que les circonstances actuelles le permettront, mais affirmait qu'elle ne tolérera aucune atteinte à la sécurité du pays.

À El Arich, dans le nord du Sinaï, une foule d'un millier de personnes a attaqué un poste de police dans pour tenter de libérer des détenus, selon plusieurs témoins.

Les manifestants ont lancé des bombes incendiaires sur un poste de police et mis le feu à des véhicules, selon ces témoins.

Le Mouvement des jeunes du 6 avril a lancé un appel vendredi à manifester devant le palais présidentiel et les bureaux de la télévision nationale.

Hosni Moubarak
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Télévision d'État égyptienne

Jeudi, dans un discours télévisé, le président Moubarak a annoncé le transfert de ses pouvoirs au vice-président Omar Souleimane, sans toutefois parler de démission, au grand dam des manifestants. Au pouvoir depuis 30 ans, Hosni Moubarak a dit refuser de se plier aux diktats étrangers.

Durant toute la journée, jeudi, des chaînes de télévision et des agences de presse avaient relayé des informations sur la démission imminente du raïs.

Son allocution, en fin de soirée, a été accueillie avec colère par les manifestants.

Le transfert des pouvoirs à Omar Souleimane sans démission formelle d'Hosni Moubarak ne satisfait pas la Maison-Blanche.

« Le peuple égyptien s'est fait dire qu'il y avait un transfert des pouvoirs, mais il n'est pas encore clair si ce transfert est immédiat, significatif et suffisant », a indiqué le président Obama dans un communiqué.

Sur les ondes du réseau CNN, l'ambassadeur égyptien aux États-Unis, Sameh Choukri, avait déclaré un peu plus tôt en soirée que le président Moubarak est un président de droit, mais que le vice-président Omar Souleimane est devenu le président de facto.

« Trop de citoyens égyptiens ne sont pas encore convaincus que le gouvernement est sérieux au sujet d'une véritable transition démocratique », a-t-il déploré. Le gouvernement Moubarak « a la responsabilité de s'exprimer clairement au peuple égyptien et au monde », a déclaré Barack Obama.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !