•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chercheurs misent sur les anticorps d'anciens malades

h1n1-virus

Reconstitution du virus H1N1

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des médecins de Hong-Kong tentent de guérir des patients gravement atteints par la grippe H1N1 en leur injectant des anticorps prélevés sur des personnes qui ont attrapé le virus et qui en ont guéri.

Cette étude menée par des chercheurs en microbiologie de l'Université de Hong Kong consiste à prélever des anticorps de type « G2 » chez 70 personnes en bonne santé qui ont déjà eu l'influenza de souche H1N1.

Selon les chercheurs, le nombre de personnes qui produisent ces anticorps est moins important que l'hiver dernier. Les scientifiques redoutent par ailleurs que la souche de grippe H1N1 de cette année soit plus résistante que les précédentes.

Au cours des dernières semaines, la grippe H1N1 a emporté au moins une dizaine de personnes et nécessité plus d'une cinquantaine d'hospitalisations dans les unités de soins intensifs des hôpitaux de Hong Kong.

En menant leurs recherches sur le virus de la grippe, les scientifiques ont découvert qu'en combattant ce virus le corps humain abaisse ses défenses contre d'autres types de bactéries. Ce phénomène appelé « effet cytokine » aggrave l'état du patient déjà touché par le virus de la grippe.

Or, des études antérieures ont démontré que des patients atteints d'une forme grave de grippe combattaient mieux le virus lorsqu'ils recevaient du plasma sanguin contenant déjà des anticorps de type « G2 » pour combattre cette infection.

Les chercheurs ont donc entrepris de récolter le plasma sanguin de personnes qui ont combattu avec succès le virus de la grippe H1N1 afin de créer des concentrés d'anticorps pour traiter les patients les plus gravement atteints par la maladie.

L'an dernier, l'influenza de type AH1N1 a tué plus de 80 personnes à Hong Kong.

Avec les informations de Reuters, et HC2D.co.uk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !