•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'agroalimentaire canadien en perte de vitesse

Agriculture

Des experts canadiens de l'agroalimentaire préviennent le Canada que son agriculture a besoin d'un sérieux coup de barre s'il veut qu'elle demeure compétitive à l'échelle mondiale et capable de bien nourrir sa propre population.

L'Institut canadien des politiques agroalimentaires signale que le Canada n'est plus une puissance en matière agroalimentaire. En 10 ans, il est passé du 3e au 7e rang mondial des exportateurs d'aliments alors que depuis 2009, ses importations ont augmenté de 2 %. Pourtant, le secteur agroalimentaire représente 8,2 % du produit intérieur brut (PIB) canadien.

Dans un rapport qu'il vient de rendre public, l'Institut soutient que le Canada est prisonnier de politiques alimentaires désuètes et qu'il a été incapable de s'ajuster aux phénomènes mondiaux que sont les changements climatiques et l'augmentation de la population.

Le fondateur de l'Institut canadien des politiques agroalimentaires, Gaétan Lussier, affirme que pourtant, le Canada jouit d'un climat et d'une situation géographique favorables et dispose d'une main-d'oeuvre généralement qualifiée.

Pour redresser la situation, il espère que d'ici 2025, le Canada sera en mesure de doubler ses exportations agroalimentaires, à 75 milliards de dollars, et de produire 75 % de la nourriture consommée par sa propre population.

L'Institut déplore le problème de non-rentabilité chronique que vivent bon nombre d'agriculteurs canadiens. D'autre part, il invite l'industrie à produire de plus en plus d'aliments sains et à augmenter les investissements en sciences et en technologies, qui sont en chute libre depuis 1970.

L'organisme favorise le développement de systèmes agroalimentaires qui incluent tous les acteurs : les chercheurs, les fournisseurs, les producteurs, les transformateurs, les distributeurs et les détaillants. Les gouvernements de tous les paliers sont également sollicités, puisqu'ils agissent à titre de décideurs politiques, de législateurs, de bailleurs de fonds et de coordonnateurs.

La Presse Canadienne

Aucun thème sélectionné