•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'empereur de Chine et son armée de terre cuite à Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'empereur Ying Zheng a vécu de 259 à 210 av. J.-C. C'est lui qui a unifié le royaume de Chine.

Bien que disparu il y a plus de 2000 ans, voilà qu'il revit au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM).

À compter de vendredi et jusqu'au 26 juin, le MBAM propose une exposition archéologique intitulée L'empereur guerrier de Chine et son armée de terre cuite.

Des oeuvres rarement vues

Grâce à 240 objets, dont quelques-uns des soldats de l'armée de l'empereur et plusieurs oeuvres récemment exhumées, le visiteur traversera près de 1000 ans d'histoire de la Chine. Nombre de ces objets sont exhibés pour la première fois en Amérique du Nord ou n'ont jamais quitté la Chine auparavant.

Dix sculptures de terre cuite plus grandes que nature, ayant plus de 2200 ans, constituent les pièces maîtresses de cette présentation. L'ensemble comprend :

  • deux officiers de haut rang
  • quatre soldats
  • un fonctionnaire civil
  • un acrobate
  • deux chevaux

L'exposition propose aussi :

  • des sculptures en bronze exhumées en 2005 d'un site qui est considéré comme le jardin d'eau du souverain;
  • un nombre important de figurines funéraires;
  • des ornements en jade et en or;
  • des épées et monnaies;
  • des éléments architecturaux et accessoires militaires provenant des tombes des empereurs Gaozu et Jing, de la dynastie Han.

Le plus grand mausolée de Chine

En 1974, on a découvert le mausolée de l'empereur Ying Zheng, le plus important de Chine et l'un des plus vastes au monde. C'est la dernière grande découverte archéologique du 20e siècle, après celle de la tombe de Toutankhamon. Ces objets permettent de retracer près de 10 siècles de rites funéraires.

Ils proviennent de différentes fosses qui renferment 2000 guerriers et chevaux. Chacune des statues est unique.

Parcours de l'exposition

La première partie débute au 9e siècle av. J.-C. et suit l'ascension de la famille Ying.

La deuxième partie de l'exposition porte sur la vie et l'héritage de Ying Zheng, premier empereur de Chine, et sur l'émergence de son armée en terre cuite. Après avoir mis fin à 500 ans de guerre, Ying Zheng devint roi de toute la Chine en 221 av. J.-C.

La troisième section étudie les changements politiques et sociaux qui ont suivi la mort soudaine de Ying Zheng en 210 av. J.-C. et marqué la montée de la dynastie des Han (206-220 apr. J.-C.).

Un personnage controversé

Monté sur le trône à 13 ans, appuyé par une puissante armée, Ying Zheng parvint à réunir en un seul pays les sept royaumes combattants. Il en fut l'unique souverain durant 37 ans. La tyrannie et le carnage qui ont marqué son règne en font un personnage controversé de l'histoire de la Chine.

Ses réalisations sont toutefois nombreuses :

  • mise en place d'un gouvernement central fort;
  • codification des lois;
  • uniformisation de la monnaie, des poids et des mesures;
  • mise en chantier d'un réseau de routes et de canalisations;
  • réalisation de la première grande muraille de Chine contre les envahisseurs du nord;
  • création d'un système bureaucratique qui dura jusqu'au début du 20e siècle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !