•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les aliments plus chers que jamais

Un vendeur indien de légumes.
Un vendeur indien de légumes. Photo: La Presse canadienne / (AP Photo/Rajanish Kakade

Les prix des aliments ont atteint un nouveau sommet en 21 ans en janvier, selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Les prix des aliments ont progressé de 3,4 % dans le monde entre décembre et janvier. L'indice de la FAO atteint ainsi son plus haut niveau depuis que l'organisation a commencé à tenir ces statistiques, en 1990.

Les pressions inflationnistes se sont fait sentir sur l'ensemble des aliments à l'exception de la viande, selon la FAO. Ces hausses de prix d'ajoutent à la flambée enregistrée à la fin de 2010 pour les céréales, notamment. Les prix de certains produits ont plus que doublé depuis un an, et se situent maintenant au-delà des sommets enregistrés lors de la crise alimentaire de 2008.

En raison des conditions météorologiques défavorables, la FAO croit que ces prix élevés devraient se maintenir au cours des prochains mois. L'organisation y voit un sujet de « grave préoccupation, en particulier pour les pays à faibles revenus, qui risquent d'avoir des problèmes pour financer leurs importations alimentaires et pour les foyers pauvres qui dépensent une large partie de leurs revenus dans la nourriture », selon Abdolreza Abbassian, économiste de la FAO.

L'organisation craint même que la hausse des prix alimentaires ne provoque des émeutes de la faim, à l'image de celles qui avaient éclaté dans de nombreux pays africains en 2008.

L'inflation du prix des aliments est l'un des éléments déclencheurs des manifestations en Tunisie, en Égypte et en Jordanie. Selon certains économistes, ces pays pourraient être tentés d'augmenter leurs stocks de céréales pour rassurer leur population et faire reculer les prix.

Avec les informations de Reuters

Agro-industrie

Économie