•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

24 % des élèves de maternelle en cours de francisation

École
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près d'un élève sur quatre ne parle pas suffisamment français en arrivant à la maternelle, selon le rapport annuel de Mario Cyr, directeur général du Conseil scolaire francophone (CSF) de la Colombie-Britannique.

Et il est souvent nécessaire pour eux de passer par des cours de francisation.

L'utilisation de la langue française à la maison est en régression, souligne le document. Depuis 2003, ce taux est passé de 59 % à 45 % alors que l'usage de l'anglais est passé de 34 % à 46 % pendant la même période.

Le rapport fait aussi état d'autres données statistiques dressant un portrait jugé satisfaisant.

La Commission scolaire rapporte une augmentation de plus de 2 % de sa clientèle et dit que son directeur qualifie l'année 2009-2010 de « grande année, marquée de nombreux succès ».

Selon la CSF, ses élèves continuent d'obtenir des résultats identiques ou supérieurs à ceux des élèves anglophones de la province. Pour certains cours optionnels du secondaire, leur taux de succès gravite entre 76 et 81 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !