•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transaction conclue entre Cogeco et Corus

Micro
Radio-Canada

La vente des stations de radio québécoises de Corus Entertainment à Cogeco a été officiellement conclue comme prévu, mardi.

La transaction d'une valeur de 80 millions de dollars avait déjà reçu l'aval du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), le 17 décembre dernier.

Par cette transaction, Cogeco s'est porté acquéreur des stations montréalaises CKAC-AM, dédiée aux sports, CHMP-FM (le 98,5, une radio à prédominance verbale), CFQR-FM en anglais et CKOI-FM.

Du même coup, dans les régions, Cogeco s'est aussi porté acquéreur de CFEL-FM et CFOM-FM à Québec, de CHLN-FM à Trois-Rivières, de CHLT-FM et CKOY-FM à Sherbrooke, de CIME-FM à Saint-Jérôme et de CJRC-FM à Gatineau-Ottawa.

La politique sur la propriété commune de stations de radio limite le nombre de stations de radio AM ou FM d'une même langue, dans un même marché, qu'une entreprise peut posséder. Pour respecter cette règle sur la propriété commune de stations de radio, Cogeco s'était déjà engagée à se départir de deux stations de radio FM de Québec, soit CFEL-FM et CJEC-FM, ce qu'elle fera, a-t-elle confirmé mardi.

Et, conformément à une demande en ce sens formulée par le CRTC, Cogeco devra aussi se départir d'une station sherbrookoise, le 104,5 FM.

Pour la région montréalaise, Cogeco s'est vu accorder par le CRTC l'exception qu'elle demandait à la politique sur la propriété commune et pourra donc conserver le 98,5 FM, bien qu'elle se retrouve avec une station FM en français de plus que ce que la politique permet.

Cette exception à la politique sur la propriété est contestée par le principal concurrent de Cogeco Diffusion au Québec, Astral. En janvier, Astral Media Radio a demandé à la Cour d'appel fédérale l'autorisation d'interjeter appel de la décision du CRTC de permettre la transaction entre Cogeco et Corus Entertainment.

Cogeco exploitait déjà, entre autres, le réseau de radio Rythme FM.

La Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie