•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les milieux humides de Montréal cartographiés

Un marais
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les milieux humides de la grande région de Montréal sont maintenant cartographiés. L'organisme Canards illimités Canada a lancé lundi un outil qui permettra aux municipalités, aux gouvernements et aux promoteurs immobiliers de savoir exactement où se trouvent ces milieux menacés par l'urbanisation.

La zone couverte englobe l'ensemble du territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal, de Mirabel à la Vallée-du-Richelieu et de L'Assomption à Vaudreuil. Plus de 11 000 milieux humides sont cartographiés, représentant une superficie frôlant celle de l'île Jésus.

Selon le ministre de l'Environnement du Québec, Pierre Arcand, la cartographie permettra de limiter les contestations légales des promoteurs. « Combien de fois on a entendu au ministère des gens qui disent "je ne savais pas qu'il y avait un milieu humide là". Ça va nous permettre de mieux travailler, d'être tous sur une base de connaissances commune », explique-t-il.

Les marais, marécages, tourbières et étangs jouent un rôle écologique essentiel. Ils filtrent l'eau, qui va ensuite dans les rivières et les nappes phréatiques, et abritent une grande diversité de plantes et d'animaux. Mais l'urbanisation a déjà fait perdre à la région de Montréal environ 80 % de ses milieux humides. Le travail de Canards illimités aidera les municipalités à sauver ce qui reste en identifiant les zones sensibles, espère Bernard Filion, directeur de l'organisme pour le Québec.

Le ministre de l'Environnement est du même avis. « Lorsqu'on connaît le rôle que jouent les milieux humides sur le plan écologique, on comprend l'importance de les protéger et d'en assurer la gestion durable. Il convient donc d'agir en amont pour contrer la dégradation et la disparition de ces précieux écosystèmes », dit-il.

Canards illimités Canada compte poursuivre son travail et cartographier l'ensemble des milieux humides des basses terres du Saint-Laurent, à condition d'obtenir le financement nécessaire.

D'après un reportage de Francine Plourde

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !