•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles antichambres de Khéops révélées

La pyramide de Khéops

La pyramide de Khéops

Photo : AFP / Marwan Naamani

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La grande pyramide à Gizeh, en Égypte, qui fascine depuis des décennies les anthropologues du monde entier, vient peut-être de dévoiler sans le vouloir un de ses nombreux secrets. Un architecte français croit avoir découvert deux antichambres jouxtant la chambre funéraire du pharaon Khéops.

Grâce à des indices trouvés sur place et à des simulations numériques en 3D, l'architecte Jean-Pierre Houdin estime avoir retrouvé dans la pyramide de Khéops « le véritable itinéraire » qui a conduit Khéops à son dernier repos, a-t-il dévoilé le 27 janvier à Paris.

La communauté scientifique croit depuis longtemps que le roi s'est fait emmurer par une dizaine d'ouvriers, morts par la suite à ses côtés.

Jean-Pierre Houdin croit plutôt que les antichambres servaient de passage pour que les membres de la procession puissent sortir de la chambre funéraire une fois le service terminé, il y a 4500 ans. C'est en examinant des blocs du mur nord de la pyramide qu'il aurait eu cette idée.

L'architecte a fait la manchette en 2007 lorsqu'il a émis l'hypothèse qu'une partie de la pyramide aurait pu être construite de l'intérieur.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !