•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois-Rivières ne peut pas traiter les eaux usées de Talisman Energy

Chargement de l’image
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Trois-Rivières a reçu un avis du ministère de l'Environnement, vendredi, lui indiquant qu'elle ne peut pas traiter les eaux usées de Talisman Energy, puisque l'entreprise n'a pas encore reçu les autorisations nécessaires.

Selon la Ville, le ministère a indiqué que le traitement de l'eau de fracturation était suspendu au moins jusqu'au printemps, sans donner davantage d'explications.

Rappelons que des analyses effectuées par la Ville, et envoyées au ministère de l'Environnement, ont démontré que les eaux usées de l'entreprise gazière peuvent être traitées dans des bassins de décantation, avant d'être rejetées dans le fleuve Saint-Laurent.

La Ville de Trois-Rivières craint maintenant que Talisman Energy mette fin au contrat qu'elle a signé avec elle et qui se chiffre à 192 000 $. « Ce que l'on commence à comprendre surtout c'est que le gouvernement ne sait plus sur quel pied danser avec ce dossier-là et que dans une certaine mesure, c'est traité en amateur », soutient le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant.

De son côté, le porte-parole de l'entreprise, Vincent Perron, rappelle que Talisman a commencé à faire traiter son eau après avoir reçu des avis d'infraction au sujet de son entreposage l'automne dernier.

L'entreprise admet par ailleurs qu'elle n'a pas encore reçu les autorisations nécessaires du ministère de l'Environnement, mais affirme que le dossier suit son cours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !