•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation d'appui devant l'ambassade d'Égypte

Des canadiens d'origine égyptienne manifestent devant l'ambassade à Ottawa

Des canadiens d'origine égyptienne manifestent devant l'ambassade à Ottawa

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Ottawa, une centaine de citoyens d'origine égyptienne se sont réunis devant l'ambassade d'Égypte à Ottawa, vendredi, en guise de solidarité envers leurs concitoyens qui manifestent pour une troisième journée contre le régime d'Hosni Moubarak.

Une manifestation similiaire a lieu devant le consulat d'Égypte à Montréal.

En Égypte, au moins 12 personnes ont été tuées et des centaines ont été blessées lors des manifestations.

Le président a décrété un couvre-feu et envoyé l'armée en renfort pour appuyer les forces de l'ordre débordées.

Malgré tout, les manifestants continuent de déambuler et de réclamer le départ du président en poste depuis trente ans.

Le Syrien d'origine, Maher Arar, aujourd'hui professeur à l'université d'Ottawa, s'est joint à la manifestation : « Je suis venu ici pour donner mon support au peuple égyptien, qui demande des questions légitimes. La plupart des manifestants en Égypte et même ici aujourd'hui sont des jeunes. Ils veulent du changement positif. Ils en ont assez. »

Maher Arar avait été soupçonné d'actes criminels et terroristes et ensuite expulsé et emprisonné en Syrie entre septembre 2002 et 2003, avant d'être blanchi par une commission d'enquête et compensé financièrement par le gouvernement canadien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !