•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des consommateurs un peu plus confiants

Des consommateurs inspectent des véhicules neufs.

Des consommateurs inspectent des véhicules neufs.

Photo : La Presse canadienne / AP/Jim Prisching

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La confiance des consommateurs canadiens envers l'économie a augmenté en janvier, d'après le Conference Board du Canada.

L'indice de confiance compilé par le groupe de recherche a commencé l'année du bon pied avec une hausse de 7,1 points, pour s'établir à 88,1 points.

C'est beaucoup mieux qu'il y a deux ans, pendant la récession, mais un peu moins bien que son niveau de janvier 2010.

Indice de confiance des consommateurs

  • Janvier : 88,1
  • Décembre : 81,0
  • Novembre : 83,6

Les Canadiens sont plus nombreux à croire que leur situation financière va s'améliorer au cours des six prochains mois et que le marché du travail va s'améliorer.

Un plus grand nombre d'entre eux affirment aussi que le moment est plus propice pour faire des achats importants, comme une voiture ou une maison.

Le Conference Board indique que cette augmentation est principalement attribuable à l'amélioration de la situation économique en Ontario et dans les Prairies.

Le Conference Board du Canada utilise 2002 comme année de référence (2002 = 100)

La confiance au sommet aux États-Unis

La confiance des consommateurs américains a pour sa part grimpé en janvier pour atteindre son plus haut niveau en huit mois.

L'indice de confiance du Conference Board des États-Unis a grimpé à 60,6 points en janvier, contre 53,3 points en décembre.

Même si cet indice est supérieur aux attentes des analystes, il reste bien inférieur au niveau des 90 points, qui signalent que l'état d'esprit des consommateurs est « sain ».

L'indice de janvier est à son plus haut niveau depuis le mois de mai, alors qu'il avait atteint 62,7 points.

À l'époque, l'attitude des consommateurs s'était améliorée, parce que la croissance économique donnait des signes de décollage. Cependant, l'économie s'est étouffée pendant l'été, un contrecoup ressenti dans l'indice de confiance.

Les consommateurs américains sont déprimés par le fort niveau de chômage qui a pris racine pendant la pire récession connue par le pays depuis les années 1930.

Aux États-Unis, le Conference Board utilise 1985 comme année de référence (1985 = 100).

Avec les informations de Associated Press, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !