•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Christine Nesbitt

Christine Nesbitt

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Michael Sohn

Radio-Canada

Christine Nesbitt est en mission à Heerenveen, aux Pays-Bas. La Canadienne y a fait un autre pas vers le titre des mondiaux de sprint, samedi.

Sa victoire au 1000 m, scellée avec un chrono de 1 min 15 s 1/100, lui a permis de consolider son avance en tête du classement général, à mi-chemin dans le programme de quatre épreuves.

Le triomphe, combiné à une 6e place au 500 m (38,57), lui confère un avantage de 82 centièmes sur l'Allemande Jenny Wolf à l'aube de la dernière journée, où seront tenus un 500 et un 1500 m.

Au 1000 m, épreuve dont elle est la championne olympique, Nesbitt était sur sa planète, seule patineuse sous les 1 min 16 s. Les Néerlandaises Ireen Wust (1:16,49) et Anette Gerritsen (1:16,89), qui ont fermé le top 3, n'ont pu maintenir la cadence.

« Après la pression des Jeux olympiques, je sens que je peux mieux gérer la pression, a commenté Nesbitt. J'ai beaucoup appris l'an dernier. Je suis très heureuse de mes performances jusqu'à présent, mais ça ne doit pas me monter à la tête. Il reste encore la journée de demain. »

Pour la suite, Nesbitt devra se méfier de Wolf, qui voudra gruger des secondes au 500 m, épreuve qu'elle a remportée samedi (38,21), devant la Néerlandaise Margot Boer et la Japonaise Nao Kodaira, ex aequo en 38,28.

L'autre Canadienne en lice, Shannon Rempel, a pris le 14e rang du 500 m (39,12) et le 12e du 1000 m (1:18,20). Elle est installée au 12e échelon au classement général.

Chez les hommes, Jamie Gregg, 11e du 500 m (35,52) et 6e au 1000 m (1:10,05), est le Canadien le mieux placé au général, en 7e place. Denny Morrison, lui, est 11e.

Le Néerlandais Stefan Groothuis est quant à lui installé au sommet, devant le Sud-Coréen Lee Kyou-huk et l'Américain Shani Davis.

Patinage artistique

Sports